La Seigneurie du Pont de Metz




La seigneurie de Mez a été partagée au début du XII° siècle  en seigneurie ecclésiastique dont le titulaire était le Chapitre de Notre Dame d'AMIENS et en seigneurie laïque.

Jean de  Belloy est le dernier seigneur laïque du Pont du Metz de la Maison de Belloy.

Suivant extrait du registre aux contrats en date du 20 décembre 1610, il a la propriété de la terre et Seigneurie du pont de Metz "se constituant.. en un château...et a tout justice seigneurie ensemble droit de pêche et autres droits appartenant a hault justicier icelle terre tenue noblement du Sr Vidame d'Amiens"

C'est lui qui concède à LESIEURRE Alexandre, alors bailli du Pont de Metz et Procureur du Roi, le 23 novembre 1613 le droit d'édifier sur son fief de roture le manoir et ses dépendances dont le colombier  en lui conférant tous les privilèges seigneuriaux. Le fief de roture devient alors fief noble.

La résidence et demeure de la famille de Belloy était le château édifié en 1483 et situé dans le village de Metz ou Mez.

Ce château est démoli en 1850.

*

La Maison de Belloy détient alors la seigneurie du Pont de Metz consécutivement au mariage de Louis de Belloy, écuyer, licencié ès loi, d'avec Madgdelaine de Saint Souplis, dame du Pont de Metz le 7 novembre 1519.

Celle-ci est la soeur et héritière d' Antoine de Saint Souplis, seigneur de Metz, appartenant donc à La Maison de Saint Souplis.

Laquelle Maison détenait la seigneurie du Hamel de MEZ consécutivement au mariage de Jean de Saint Souplis avec Cathrerine de Thorigny , fille ainée et héritière de Marguerite de Béry, soeur de Guillaume II de Béry jusqu'en 1532 au moins (sentence en parchemin du 24/01/1532.) 

La Maison de Bery détenait quant à elle la Seigneurie du Hamel de Metz dépendant de la baronnerie de Picquigny en fin du XIVème siècle.

Le premier de la lignée de la Maison de Bery est Raoul de Béry, avocat et conseiller de la ville d'Amiens ainsi que conseiller de l'évêque d'Amiens. 

Les coutumes locales de la Seigneurie ont été rédigées en 1507, Marguerite de Béry détenant alors la seigneurie du Hamel de Metz.

*

Le dernier seigneur du Pont de Metz fut Bernard de Cléri qui perdit ses privilèges seigneuriaux dans la nuit du 4 août 1789.

retour à la page histoire du Manoir